9.3.3 Les greffes de gencives

Certains patients présentent des tissus gingivaux très fins. Ces tissus ne sont pas, ou plus adaptés, pour recevoir les agressions fonctionnelles du bol alimentaire, du brossage ou des soins dentaires. Dans les cas avancés, les tissus sont déjà rétractés et les racines peuvent être exposées. Le risque est l’apparition de caries sur ces racines, des sensibilités ou encore une impression de dents longues et disgracieuses.

Ces pertes tissulaires peuvent être aussi  causées par une maladie parodontale, un brossage trop agressif, ou des couronnes dentaires trop invasives.

Il est donc essentiel que votre parodontiste puisse faire le diagnostic différentiel afin d’identifier les causes de ces problèmes et de faire le traitement adéquat. Dès que les facteurs en cause seront contrôlés, alors un traitement chirurgical peut être entrepris.  Une greffe de gencive est souvent nécessaire afin de réparer les défauts et aider à prévenir une progression de la récession et une perte osseuse.

Les greffes de tissus mous servent essentiellement à épaissir les gencives trop fines mais peuvent aussi servir à recouvrir les racines exposées.

Votre parodontiste prendra un peu de tissus prélevé sur la région du palais et viendra la suturer au niveau du site à traiter sur une ou plusieurs dents à la fois.

Quelle est le bénéfice de cette intervention ?

Une greffe de tissus mous peut éviter des récessions progressives et une perte osseuse qui peut s’en suivre. Cette technique permet aussi de recouvrir les racines exposées, prévenir ainsi les caries sur ces racines, réduire les sensibilités dentaires, et améliorer l’esthétique de votre sourire.