8. Si vous avez 55 ans ou plus !

Votre chance de contacter une maladie parodontale augmente considérablement.

Plus  de la moitié des patients âgés de 55 ans et plus ont une parodontite chronique.
Mais les recherches prouvent que l’augmentation du risque est plus due à des facteurs de risques qu’ à l’âge proprement dit. Ainsi les maladies parodontales ne sont pas des maladies inévitablement liées  à l’âge. Les facteurs de risques qui exposent  ces patients à plus de susceptibilités sont l’état général, la diminution du système immunitaire, la prise de certains médicaments, la dépression, la perte de la mémoire, la diminution du fluide salivaire, la fonction masticatoire altérée, et souvent aussi malheureusement un changement de condition financière.

Pour vous aider à maintenir un état de santé buccal adéquate garder ceci en mémoire :

  • La réduction du fluide salivaire est souvent rencontrée chez les patients âgés. Nombreux sont les médicaments (tels que les hypotenseurs, les diurétiques, anticoagulants, les antidépresseurs…) qui provoquent un effet de bouche sèche. Cette sècheresse de la bouche peut entrainer plus de caries et bien sur une susceptibilité aux maladies parodontales. N’hésiter pas à mentionner à votre parodontiste les médicaments que vous prenez, les médecines à bases d’herbes, les comprimés de votre placard à pharmacie. Votre spécialiste en parodontologie vous recommandera les différentes méthodes pour améliorer votre fluide salivaire tel que les chewing gums sans sucre, certains bains de bouche ou des stimulants salivaires artificiels.
  • Les problèmes d’état  général associés  à l’âge tels que le diabète et l’ostéoporose peuvent augmenter les risques de maladies parodontales. De plus les problèmes de mémoires peuvent provoquer  un manque de discipline dans les procédures d’hygiène quotidienne. Les problèmes d’arthroses peuvent aussi rendre les techniques de brossage et de passage du fil dentaire difficiles. Parlez-en à votre parodontiste, il peut vous guider.
  • Les femmes  ménopausées  peuvent ressentir un inconfort dans leur bouche, des douleurs et des sensations de brûlures dans leurs gencives, une altération du goût, une bouche sèche et une impression de récession de gencive. Ces changements, induit par une perturbation hormonale peuvent entraîner une plus grande susceptibilité aux maladies parodontales. Les compléments ostrogéniques peuvent aider et soulager certains symptômes. Attention !! certains médicaments à bases de Bi Phosphonate ont cependant des effets secondaires néfastes. Parlez-en avec votre parodontiste.

– PARLEZ EN AUTOUR DE VOUS LES SOINS PARODONTAUX SONT POUR TOUT LE MONDE